linkedin

logo_fr

Votre accès direct à une vaste gamme de produits de bois du Québec.

Évolution des exportations des produits du bois du Québec au cours des 7 premiers mois de 2017 par rapport à la même période en 2016  
27 septembre 2017. -- Au cours des 7 premiers mois de 2017, les exportations totales de produits du bois (code SH 44) à partir du Québec ont atteint 2,1 MM$, soit une hausse de 10 % par rapport à la même période l’an dernier. Le marché aux États-Unis a été tel qu’on a pu enregistrer une augmentation des ventes québécoises de quelque 163 M$. Dans un tel contexte, on aurait pu s’attendre à ce que les ventes outre-mer fléchissent. Or ce ne fut pas le cas. Au contraire, les exportations hors États-Unis ont quand même progressé de 23 M$, soit une croissance de plus de 16 % entre ces deux périodes. Ce résultat est attribuable en grande partie par la reprise des ventes en Chine qui stagnaient à pareille date l’an dernier. En effet, celles-ci on fait un bond de près de 15 M$.

Malgré le conflit sur le bois d’œuvre, les exportations de bois d’œuvre résineux (code SH 440710) aux États-Unis ont augmenté de presque 100 M$ soit 61 % de l’augmentation enregistrée, toujours pour les 7 premiers mois de 2017, par rapport à la même période en 2016. Fait à souligner, les exportations de bois d’œuvre résineux outre-mer ont aussi bien performé, affichant une croissance de 18,6 M$, ce qui constitue une nette amélioration avec ce qui s’est produit en 2016 pour la même période.

Le portrait est peu un similaire du côté des exportations de sciage feuillu (codes SH 440791 à 440795 et 440799). Les exportations de ces produits aux États-Unis ont augmenté de 6 M$ au cours des 6 premiers mois de 2017,  soit une augmentation de presque 10 % par rapport à l’an dernier. Par ailleurs, il est intéressant de noter que les exportations outre-mer ont connu une hausse significative, soit de près de 19 %, attribuable en bonne partie à une augmentation des expéditions en Chine, pour une valeur de 11 M$. Il s’agit d’un renversement de situation par rapport à l’année 2016, alors que les exportations dans ce pays avaient diminué de 6 % pour les 6 premiers mois de l’année par rapport à la même période l’année précédente.

En ce qui a trait aux parquets (codes SH 4409 et 441232), la comparaison entre ces deux mêmes périodes montre une progression des ventes totales de 28 %, réalisée en grande partie aux États-Unis, les exportations de parquets dans ce pays ayant augmenté de 15 M$. C’est donc dire qu’encore cette année, ce secteur continue de profiter de la bonne performance de l’économie américaine.  

On constate une tout autre situation en ce qui a trait aux composants de structures (code SH 441890) et aux constructions préfabriquées (code SH 9406). Après une bonne progression des ventes aux États-Unis l’an dernier, celles-ci semblent s’être effondrées au cours des  7 premiers mois de 2017 par rapport à 2016, passant de plus de 200 M$ à un peu plus de 20 M$. Toutefois, nous écrivons bien « semblent », car les données d’exportations pour les composants de structures n’apparaissent pas dans l’information fournie sur le site d’Industrie Canada pour les 7 premiers mois de 2017. Il pourrait donc y avoir un portrait bien différent d’ici la fin de l’année. Toujours sous réserve des informations disponibles, les exportations outre-mer pour ces produits auraient connu un sort similaire, chutant de quelque 17 M$ à un peu moins que 8 M$.  

Enfin, signalons que les exportations globales de granules de bois (code SH 440131) pour les 7 premiers mois de 2017 se sont maintenues aux environs de 25 M$ par rapport à la même période en 2016. Notons que la forte baisse des exportations au Royaume-Uni, qui sont passées de 16 M$ à 9 M$, a été compensée en partie par une augmentation des exportations aux États-Unis qui ont atteint 13 M$, par rapport à 8M$ en 2016.

 

Séminaire sur les exportations
Le séminaire « Produire pour exporter », tenu le 21 septembre dernier, a permis à une soixantaine de participants de se familiariser avec différents outils d’aide à la décision dans leurs entreprises respectives.  Les présentations faites durant l’événement peuvent être consultées sur http://www.quebecwoodexport.com/fr/evenements. Ce séminaire a été organisé conjointement par le CIFQ et le QWEB.

 

 



Le Congrès de Montréal 2017 : un succès au-delà des prévisions !

31 mars 2017. Plus de 900 personnes inscrites représentant plus de 400 entreprises en provenance de 14 pays, plus de 110 compagnies au salon des exposants : le succès de la 5e édition du Congrès de Montréal sur le bois a dépassé les prévisions des associations industrielles organisatrices.

Pour en connaître davantage, consulter ou visionner les présentations des conférenciers : 
http://www.montrealwoodconvention.com/fr/

 

De la grande visite au Congrès de Montréal sur le bois !
28 mars 2017. Quelque 40 acheteurs outre-mer ont visité des usines de bois euillus au Québec dans le cadre de leur participation au Congrès de Montréal sur le bois 2017 où ils ont eu également l'occasion de rencontrer directement des manufacturiers pour faire des affaires. Douze pays étaient représentés, dont deux grandes délégations en provenance de Chine et de Pologne.


Les partipants ont pu goûté à la tire d'érable au célèbre hôtel en bois rond le Château Montebello.

 

Un investissement de 17 M$ dans le secteur forestier
16 mars 2017. Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Luc Blanchette, et la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Mme Dominique Anglade, ont annoncé des aides financières importantes à FPInnovations. 

Lire le communiqué

 

Certification des plancher de gymnases en érable
1er mars 2017. Le Bureau de promotion des produits du bois du Québec (QWEB) a développé, avec l'aide de l'industrie québécoise du parquet, un guide de classification pour les lamelles de parquet en érable à sucre. C'est une première canadienne !

L'érable à sucre est depuis longtemps reconnu pour sa dureté et ses caractéristiques techniques, une essence en forte demande pour les revêtements de sols de gymnase. Cependant, les gestionnaires de projet n'avaient pas de norme auxquelles ils pouvaient se référer lorsqu'ils préparaient des spécifications et ne pouvaient donc pas garantir la qualité d'un produit. Ils voulaient également s'assurer que le produit était effectivement en érable canadien érable à sucre.

Pour accéder à ce guide, cliquez sur ce lien.

Les membres de QWEB qui ont un certificat de conformité sont audités  pour s'assurer qu'ils respectent les normes décrites dans le guide. Une garantie de qualité pour vous! N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 
canadagrey quebecgrey

© 2012 BUREAU DE PROMOTION DES PRODUITS DU BOIS DU QUÉBEC (QWEB). Tous droits réservés. Conception : jfLarouche agence de publicité